Libanios, Discours - Tome III

Libanios, Discours - Tome III

Book Title: Libanios, Discours - Tome III

Author: Yuval Noah Harari

Format: Paperback | 501 pages

Publication Date: 29 Sep 2016

ISBN-13: 9782251006086

English summary: This speech, which shows that Libanios conforms to the rules and customs of rhetoric, is an important document for the history of Antioch and, more generally, for the history of the city and the town in Classical and Late Antiquity. This speech is one of the richest texts of the second sophistry and has remained famous until today. Traditional and singular in various aspects, this text is also an extraordinary document on the life of a Greek city in Late Antiquity. French description: Ce discours, oeuvre du genre epidictique, qui montre que Libanios se conforme aux regles et aux usages de la rhetorique, constitue surtout a nos yeux un document important pour l'histoire d'Antioche et plus generalement pour l'histoire de la cite et de la ville dans l'Antiquite classique et tardive. Ce discours est d'abord, conformement a la tradition, une euphemia (discours d'eloge) consacre a la patrie de l'orateur, prononce par un Libanios a son meilleur niveau et ensuite remanie pour la diffusion ecrite. Si l'eloge des Jeux Olympiques occupe a la fin peu d'espace (paragraphes 268-269), ce qui est singulier, l'ensemble du discours est consacre a l'eloge tres etendu de la cite, plus precisement de son passe puis de son present; eloge prealable du territoire (relief, nature du sol, productions agricoles), de l'orient (alors que l'eloge traditionnel avait plutot les cites de Grece pour theme), apres quoi Libanios narre la fondation de la cite (Les origines grecques d'Antioche sont d'apres Libanios bien anterieures a sa fondation par Seleucos et remontent aux temps heroiques, avec plusieurs implantations de populations grecques de diverse provenance). La presentation des temps historiques commence par une evocation de la periode perse, durant laquelle, d'apres Libanios, la reine Meroe restaure et dote richement un sanctuaire d'Artemis construit par Semiramis, et son epoux Cambyse consacre un temple a Apollon ( 59-71). La fondation proprement dite de la ville, cependant, est due a Seleucos, ou plus precisement a Alexandre, suivi de Seleucos. Le recit de cette fondation, en effet, se demultiplie ( 79-99). Trois sequences se succedent: projet d'implantation urbaine sur le site d'Antioche par Alexandre, fondation d'Antioche par Seleucos Ier, puis fondation du sanctuaire suburbain de Daphne par le meme Seleucos. Le choix initial du site de la future Antioche est du a Alexandre, qui se contente cependant d'y eriger un autel a Zeus Bottien et d'y construire une citadelle ( 72-77). La fondation reelle est l'oeuvre de Seleucos. Apres une courte biographie de celui-ci, Libanios montre que la fondation d'Antioche est placee sous le patronage de Zeus, tandis que la fondation ensuite de Daphne est placee sous le patronage d'Apollon: ce sont les deux dieux tutelaires d'Antioche, fondateurs mythiques de la dynastie des Seleucides. Libanios s'interesse ensuite a la periode hellenistique, de facon assez detaillee, sans que la domination romaine soit longuement evoquee. Et il en vient a la deuxieme partie (paragraphes 131-268), au present. elle s'articule en deux sections, consacrees a la cite en tant qu'entite politique et humaine ( 132-192), la deuxieme au cadre concret de la vie urbaine et a une description physique de la ville et de ses faubourgs. Une longue comparaison entre Antioche et Athenes valorise la premiere et en fait l'Athenes de l'Asie. La description physique de la cite s'organise en trois grandes parties, consacrees tout d'abord au paysage urbain de la ville d'Antioche ( 196-229), puis a ses faubourgs ( 230-243), enfin aux plaisirs de la vie urbaine ( 244-268). Ce discours est un des textes les plus riches de la seconde sophistique et est reste fameux jusqu'a nos jours. Traditionnel et singulier par divers aspects, ce texte est aussi un document extraordinaire sur la vie d'une cite grecque dans l'Antiquite tardive. La presente edition reunit trois chercheurs: Odile Lagacherie, maitre de conferences a l'Universite Stendhal (Grenoble III), a soutenu, sous la direction du professeur Jean Martin (editeur de Libanios et maitre, avec Paul Petit, des etudes sur Libanios), une these sur l'Antiochicos (edition critique, traduction, notes). Cette these a ete a la base du volume actuel. Michel Casevitz, philologue, professeur emerite (Universite Paris Ouest Nanterre La Defense), s'est charge de mettre au point l'etablissement du texte et la traduction, cependant que Catherine Saliou, historienne, professeur a l'universite Paris VIII, Directeur d'Etudes a l'EPHE, a redige les notes complementaires, en fait un veritable commentaire.